Rechercher

Vivre en pleine conscience

Mis à jour : 11 févr. 2019

Vivre en pleine conscience

2 Nov 2016 - Nicole Bordeleau



Dans le tumulte, le bruit, la vitesse et la frénésie des activités quotidiennes, comment peut-on vivre sereinement le moment présent ? Comment vivre ici et maintenant quand on doit travailler, faire des courses, payer des comptes, remplir ses engagements tout en étant sollicité par mille et une activités ?


Qui a dit que nous devions aimer ce qui se passe dans l’instant présent pour le vivre consciemment ? Qui a dit que nous devions être parfaits pour accéder à la richesse de ce qui se passe ici et maintenant ?

Beaucoup croient que vivre le moment présent, c’est  faire preuve d’une zénitude à toute épreuve et rester figé sur place en ayant la tête vide de pensées.  C’est une idée complètement fausse.


Vivre l’instant présent n’a rien à avoir avec le fait d’aimer ou de ne pas aimer ce qui se passe. Chacun, quelles que soient les circonstances extérieures, peut vivre en pleine conscience l’instant présent, sans nécessairement apprécier ce qu’il vit. C’est là toute la différence et cette approche est révolutionnaire.


Pourquoi ?

Parce que la grande majorité de nos angoisses tient au fait que nous fuyons constamment le moment présent quand il ne répond pas à nos attentes ou à nos demandes. Vivre en pleine conscience, c’est être là, présent, dans les bons comme dans les moins bons moments de notre existence.


Comment y parvenir ? 

En s’accordant des moments de silence pour aller investiguer au fond de notre coeur ce qui nous pousse à fuir le quotidien. Oser s’asseoir et descendre dans le fond de notre coeur pour laisser naître la peur, l’accueillir, la ressentir, puis la laisser partir. L’ascèse, c’est de s’écouter vraiment, à fond.


Prendre le temps d’être avec soi au lieu d’ouvrir l’ordinateur ou la télévision. Concrètement, choisir de s’écouter soi-même au lieu de décrocher le téléphone pour parler à une autre personne. Autrement dit, il nous faut revenir vers soi pour mieux se connaître, pour mieux se comprendre.


Méditer, c’est se désemplir de nos envies de fuir ailleurs lorsque le présent ne répond pas à tous nos désirs. La pratique de la méditation consiste à prendre la décision, la très belle décision, de ne pas se fuir. Choisir consciemment d’entrer en amitié avec qui nous sommes pour découvrir ces parties de nous-mêmes qui restent silencieuses dans la vie de tous les jours. Les inviter à remonter à la surface. Les écouter. Les aimer.


Rappelez-vous d’un moment où vous étiez en plein accord avec votre monde intérieur, votre corps, vos émotions, vos pensées, et vous étiez aussi en harmonie avec le monde extérieur. Cette expérience n’avait rien de mystique ou d’ésotérique. La richesse de ce moment était directement liée à votre état de présence.


La grande majorité de nos angoisses tient du fait que nous vivons divisés physiquement et mentalement entre deux pensées, entre deux actions. Notre corps est à un endroit et notre esprit est à un autre endroit. Pour rester présent dans la vie quotidienne, il faut s’exercer à être, corps et esprit, au même endroit, en même temps.


Pour vivre ainsi, il faut apprendre à maîtriser notre esprit. On doit lui enseigner avec fermeté et douceur à demeurer souple et ouvert, instant après instant, tout au long de notre vie. Cette pratique de vivre en pleine conscience est la seule façon que je connaisse pour faire pleinement l’expérience de chaque moment de notre existence.


Que la vie vous soit douce.

0 vue