Rechercher

Incompatibles, dites-vous ?​

Capsule # 2

Depuis trois ans qu’ils sont ensemble, Marie-Claude et François n’arrivent vraiment pas à s’entendre. Ils ont l’impression de vivre sur deux planètes opposées et pourtant ils s’aiment beaucoup. Selon eux, la liste de tout ce qui les différencie est plutôt longue et les «si seulement tu… » alimentent leurs fréquentes disputes.

Marie-Claude est très sociable et enjouée, elle a un bon réseau d’amis/es et elle aime bien les sorties pour s’amuser. Elle prend beaucoup d’initiatives, elle a le sens de l’organisation et de la planification. Elle aime s’impliquer et donner de son temps aux autres. Elle est infirmière et très soucieuse de ne rien négliger. Elle dit assez franchement ce qu’elle pense. Elle croit que c’est en se parlant qu’on se comprend. Elle veut régler les problèmes aussitôt qu’ils se présentent et elle insiste pour ne pas s’endormir le soir avec des « crottes » sur le cœur. Elle est émotive, parfois trop, selon les dires de François.


François de son côté a un tempérament calme. Ça lui en prend beaucoup pour s’énerver. Il parle peu et ce n’est pas sûr qu’il écoute tout ce qu’on lui dit. Il ne veut surtout pas de discussions qui n’en finissent plus. Il aime se relaxer dans la nature, faire des randonnées en forêt, de la marche, du vélo. Il est gestionnaire en production et il est stressé par l’obligation du rendement. Contrairement à Marie-Claude, il recherche moins la compagnie des autres, sans être «sauvage» pour autant. Il a deux ou trois bons copains avec qui il partage quelques loisirs. Ses croyances sont : «vivre et laisser vivre» et «mieux vaut prendre la vie avec un grain de sel». Quand ça devient trop compliqué, il préfère s’éclipser. Il va vite aux solutions et Marie-Claude lui reproche d’être trop dans sa tête et de ne pas avoir de sentiments.


Il y a une chose sur laquelle ils sont tout à fait d’accord : «Tous les deux, on est vraiment pas compatibles». Mais comme ils tiennent l’un à l’autre et s’attirent beaucoup, ils ont fait le choix de consulter.


Qu’ont-ils découvert à leur grand étonnement au cours de la consultation? Qu’ils n’avaient aucun problème de compatibilité, bien au contraire, qu’ils étaient un couple tout à fait ajusté l’un à l’autre.


Se croire incompatibles parce que trop différents : voilà une idée fausse trop souvent entretenue qui finit par miner une relation de couple : Être différents est une chose, être incompatibles en est une autre. Voyons voir!


Être différents

il y a une infinité de différences entre les individus et plus encore entre les femmes et les hommes.

L’humain est le résultat d’une longue évolution depuis l’origine de l’espèce qui a fait que les femmes sont programmées biologiquement pour la coopération, la relation et la fécondité (progestérone et œstrogène) alors que les hommes le sont pour l’action, la compétition et la reproduction (testostérone). C’est l’hérédité.

Chaque individu développe ses traits de caractère et son apparence par la transmission des gènes des parents à l’enfant dès la conception : «il a les yeux de sa mère et son intelligence»; «elle est bien comme son père toujours aussi fonceuse». C’est la con-génialité.

Enfin, chaque individu structure sa personnalité propre en fonction de son milieu de vie, sa culture, ses apprentissages, ses expériences et autres déterminismes environnementaux. C’est l’acquis.

Ce ne sont pas tant les similitudes qui favorisent la cohésion dans un couple, mais la capacité des partenaires de conjuguer leurs différences plutôt que de les opposer. C’est le respect mutuel des différences qui ouvre à une relation de complémentarité dans le couple. Deux individus trop semblables finiront par s’établir dans un rapport fusionnel et s’empêcheront d’évoluer l’un et l’autre; ils ne seront pas plus heureux à vivre ensemble.


Être incompatibles

L’incompatibilité est surtout le résultat de plusieurs facteurs qui empêchent une réelle communication. L’immaturité affective et psychologique en est la principale cause. Le manque d’estime de soi suit de près. Ceci dit, nous pouvons considérer que la compatibilité d’un couple se vérifie à partir des cinq conditions suivantes :


  • La capacité de se choisir librement et sans contrainte extérieure. En particulier, être libre de tout ressentiment face aux déceptions amoureuses vécues antérieurement. Le ressentiment, d’où qu’il provienne, est un poison dans une relation de couple.

  • La capacité de se reconnaître vulnérable en amour, de reconnaître ses peurs, de les partager, de les assumer progressivement et sans honte.

  • La capacité de partager des valeurs nobles comme la fidélité, la loyauté, le sens du service, la famille, le travail, se réaliser, s’accomplir, etc.

  • La capacité de développer son autonomie personnelle pour éviter une trop grande dépendance à l’autre.

  • La capacité de définir ses propres besoins et de pouvoir y répondre avec son partenaire en partageant des centres d’intérêts communs.


Marie-Claude et François ont vite réalisé qu’ils possédaient ces éléments essentiels de la compatibilité. Ils ont appris à s’accueillir et à s’accepter dans leurs différences et à mettre l’emphase sur tout ce qu’ils avaient déjà en commun. La confiance leur permet désormais de mieux vivre leurs conflits.


« Une personne n’est ni mieux ni moins bien qu’une autre, elle est différente, c’est tout. »

(Florence Escaravage)


CDPEC

16 vues